X-men heroes

Les X-men reviennent en héros, comment vont-ils le gérer ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Séisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Séisme   Dim 24 Juin - 17:59

Pseudo éventuel : Séisme

Prénom : On m'appelle Wally

Nom : Je sais plus...

Âge : Bah je suis pas tout jeune, j'dirais environ la trentaine. Quoi ? Ouais bon, plutôt la quarantaine, et quelques.

Métier : Braco, arnaques et petites combines. Parce que sonneur de cloches à Notre-Dame de Paris c'était déjà pris.

Physique : Je suis pas vraiment un mannequin, de toute façon c'est tous des fiottes. J'ai une sale tronche comme on dit. Je sais pas ce que j'ai fais pour mériter une trombine pareille mais voilà, c'est comme ça et celui à qui ça plaît pas j'lui rentre dans l'lard sans hésiter. J'ai la tête comme qui dirait un peu ravagée. Je pense qu'elle était déjà comme ça avant l'accident, en fait j'en sais rien du tout. Et pour tout vous dire, j'en rien à cirer. Bien sûr c'est fréquent qu'on me surnomme Quasimodo, mais le dernier qui m'a appelé comme ça s'est retrouvé enfermé dans une benne à ordures en train de tailler le bout d'gras avec des rats. Je suis grand comme un basketteur, large d'épaules et je peux vous dire que ma peau c'est pas du cuir de vachette, c'est du roc, c'est costaud tout ça. Je l'entretien mon corps, j'ai pas besoin de corticoïde ou d'autres médocs de pédales, la baston y'a que ça de vrai pour faire péter les muscles.Bref, je suis le dernier canon à la mode.

Caractère : J’ai toujours un brin les crocs de voir qu’on vit dans la merde. Autour de nous, y’a une sacrée tonne de merde et le pire, c’est que c’est pas les bestiaux qui viennent poser des briques sur nos trottoirs, c’est les hommes. C’est nous, la pire race d’insectes qui existe. Incroyable, mais vrai. Là-dessus, le premier gus qui viendrait d’arriver de Mars ou de Jupiter et qui aurait acheté une paire de mirettes en chemin pourrait l’voir s’il a pas le cerveau trop ramolli par le jet-lag. Faut dire aussi que sur ce putain de gâteau, y’a qu’une cerise et elle est pas pour les pions de l’échiquier mondial mais plutôt pour les couches sociales de la caste des tyrannosaures, les tyrans qui ont les poches pleines de biftons et toute une panoplie de montres en or. Au bout d’un moment on se fait vite une raison, on apprend à pisser droit et à faire les courbettes en vigueur, autrement dit à sucer le premier costard cravate qui passe. Moi c’est pas mon cas, je suis pas bâti sur le modèle du tailleur de pipe ou du cireur de pompes qui baisse son froc pour de l’oseille. Au départ, j’avais rien demandé à personne, et le plateau d’argent il est tombé chez le voisin plutôt qu’entre mes mimines. Forcément j’étais jaloux, moi aussi je voulais toucher un pourcentage, mais dans la vie tout se mérite même le droit de porter une couche-culotte quand t’es qu’un braillard de rejeton. Alors j’ai commencé à trimer comme un galérien, et comme j’ai pas trouvé ça très marrant de trimer, j’ai triché. J’me suis vite rendu compte que trimer, c’est bien, mais tricher c’est mieux. Plus de fric, moins de temps, plus facilement, moins de fatigue. Par contre les emmerdes se collent entre les poils de ton cul et veulent pas te lâcher avant d’avoir atteint l’âge adulte, même si les larves se changent peu souvent en papillon. C’est là que ça se complique en fait.

Je suis pas méchant, juste un peu désorganisé, faut avouer que c’est jamais facile de s’orienter correctement si t’as pas un GPS ou la dernière merveille de technologie à la mode. Et ça, ce genre de trucs, ça coûte la peau des burnes. Par voie de conséquence et n’ayant suivi toute ma vie rien d’autre que ma propre logique, j’ai roulé ma bosse et aiguisé ma crosse rouillée jusqu’au tétanos, dans la rue. On apprend beaucoup en ramassant les déchets d’la populace, l’argent sale il fleurit plus vite aussi, les tentations sont nombreuses et les possibilités de monter ta propre affaire d’argent sale sont à la portée du premier cake qui a pas peur de fouiller dans les bennes à ordures. T’as qu’à tendre la main et te baisser tu toucheras des alcooliques, des putains, des camés, des voitures mal fermées, des fenêtres ouvertes, des magasins sans sécurité et un tas de gadgets ou de pognon qui n’attendent qu’une seule chose, que tu les délivre de leur solitude. Moi je suis plutôt social, j’aime pas rester seul trop longtemps, ça m’fait trop penser à la cabane et ses gerbes de pisse sur les murs qui te font sortir les yeux par le trou d’balle au bout d’un moment. Du coup, je cogite et j’en profite. Faire de la maille. Ouais c’est bien beau. Mais comment ? Légalement ? Mon cul a beau être rose je suis pas l’angélus. L’illégal est accessible, et rentable qui plus est. Pourquoi ne pas en profiter ? Le crime paie, c’est une réalité respectable, surtout de mon point de vue car mon taf est basée sur la violation des lois. J’préfère violer un texte qu’une femme ou un gosse, je suis pas comme tous ces prêtres cathos qui aiment peloter la marmaille, pour moi ça reste des plaisirs dégueulasses et abjects. Dans la vie, on peut pas tout cautionner. Et moi je cautionne pas le fait qu’on puisse buter des gens bêtement sans raison, surtout si on n’en tire aucun bénéfice. Je suis pas méchant, mais faut pas m’emmerder voilà tout, sinon c’est sûr que tu vas te prendre quelques claques dans la gueule, mais bon d’un autre côté c’est normal tu l’auras cherché, sauf qu’avec moi tout ce que tu peux trouver c’est une grosse fessée.

J’aime pas les mômes, je préfère les clébard, eux au moins ils savent se défendre. Enfin, c’est très relatif. On dit que j’ai tendance à être franc du collier, c’est vrai, celui qui m’dit ça n’a pas tort. Le plus important à retenir en ce qui me concerne, c'est que je peux être très gentil, mais aussi très vilain et dans c'cas là c'est pas beau à voir. Le premier gai luron qui fanfaronne devant ma gueule alors que je suis pas d'humeur peut se prendre une bonne raclée. J'obéis qu'à moi-même, de toute façon je fais confiance à personne car même si je sais que l'habit ne fait pas le moine, il restera toujours quelques fanatiques ou hérétiques qui se prendront pour des martyrs ou des prophètes envoyés tout droit sur Terre par le trou d'balle de Lucifer.


Histoire et famille : Le trou noir. Depuis ce temps là, mes souvenirs bataillent entre eux et essayentd e reprendre leurs places intiliales, en vain bien sûr. C'était le premier Mardi du mois de Mai, j'devais avoir dans la quinzaine à l'époque. J'me souviens pas ce qui s'est passé ce soir là, juste un bruit de dérapage assourdissant. J'étais à l'arrière de la caisse, devant un couple avec l'homme au volant qui portait un feutre sur la caboche. Le parfum de la donzelle frissonne encore sous mes narines, la canelle. C'était peut-être mes parents, j'en sais foutre rien les docteurs m'ont déclarés amnésique depuis ce jour là.

Je me rappelle pourtant très bien de la correctionnelle et des bastons avec les autres glands du système. Des orphelins comme moi ou des gamins tarés, y'en avait des sacrément aliénés et c'est d'ailleurs là que j'ai dézinguéun type pour la première fois. Il arrêtait pas de se foutre de ma gueule, il disait que je ressemblais à une décharge publique. Je lui ai mis trois coups de surins sous la gorge histoire de le faire taire et j'me suis rendormis, peinard. Quand je suis sorti de là après quelques prolongements de peines pour mauvaise conduite, j'étais paumé, je savais pas quoi faire, alors j'ai décidé de braquer. Des épiceries, des magasins, des banques, des hôtels, tout ce que je trouvais sous la main. C'est aussi là que j'ai fais la connaissance de Cole, un ricain qui avait quitté le grand continent pour dépouiller les jeunes vierges britishs. Grâce à lui j'ai découvert l'art du cambriolage et j'ai pu rentrer en contact avec des mecs qui bossent sur le marché noir.

Y'a eu la guerre en Afrique, j'ai été enrôlé dans les légionnaires à destination du Rwanda et on m'prenait pour un mutant donc j'étais tout le temps au front en première ligne, c'était le gros bordel, là j'me suis rendu compte que j'étais plus résistant aux blessures que certains de mes frères d'armes. J'ai commencé à me poser des questions pas nettes. Tout ce qui me plaisait moi, c'était de pouvoir mettre des branlées à des types, peu importe dans quel camp ils étaient. J'ai fini par déserter avec deux potes, on avait trouvé une ouverture sur le marché des armes, des uzis automatiques à des prix intéressants, on a ouvert une ligne de commerce illégal. Le réseau marchait bien jusqu'à c'que Bull essaie d'nous doubler, ce pisseux avait passé des accords avec le gouvernement, moi et Franky on a dû l'repasser. On l'a jeté d'une falaise pour voir s'il savait vraiment voler. Mais à part sous-tirer du fric dans notre dos il ne savait pas s'y prendre, voilà pourquoi il s'est écrasé comme une fiente sortie tout droit du trou du cul d'un vautour. Après, on a fait not' route chacun de notre côté. Depuis j'ai pas revu Franky, à c'qui paraît il joue les maquereaux en Californie et revend de la drogue à des européens.

Au début, je pensais pas qu'avoir un flingue c'était essentiel, surtout que la guerre était finie. D'ailleurs aujourd'hui je le pense plus mais pour une autre raison. Les gros pétards ça fait du bruit et ça intimide directement, en plus avec ma gueule qui était salement amochée depuis l'accident, tout le monde pissait dans son froc en me voyant débouler, et c'est peut-être encore le cas aujourd'hui. Bref, y'avait rien de discret dans mes entrées et mes sorties, du moins au départ après j'ai appris à me faire plus discret car j'étais recherché. J'ai embarqué sur un vieux rafiot pour les Etats-Unis, mais il a fallu que cette catin de chaloupe soit remplie de clandos, et là j'me suis fais arrêter. Bien sûr j'ai jeté quelques p'tits hommes bleus par dessus bord, et j'ai pris la fuite. Après, bah on peut dire que j'ai vécu comme un paria, toujours à tabasser pour éliminer la compétition, et toujours à dérouiller les cognes quand l'occasion se présentait.

C'est d'ailleurs lors d'une de ces courses poursuites que j'ai découvert mon pouvoir, je savais que j'étais pas normalement constitué jusqu'à présent, mais je savais pas que je pouvais provoquer des secousses. bien sûr c'était pas extraordinaire, j'ai pas non plus détruit tout un immeuble, et c'est pas mon but de toute façon. La flicaille m'avait tiré une bastos dans le mollet gauche et c'est là que j'ai hurlé en ressnetant la douleur de la chair qui se déchiquetait. D'habitude quand je prenais un coup, ça m'énervait pas plus que ça, mais là je suis sorti de mes gonds et la terre s'est mise à trembler autour de moi. Le béret bleu qui m'suivait à pas de matous là derrière tomba rapidement à la renverse car la vague de vibrations que j'avais créée venait de passer sous lui tellement rapidement qu'il en dégusta l'âpreté du goudron, ça lui a cassé tout son dentier. À partir de ce moment, j'étais déjà une armoire à glace et j'faisais peur à tout l'monde, même aux pigeons. Ce petit don m'a bien aidé, j'en profitais pour faire quelques secousses près des distributeurs de billets ou devant les coffre-forts. Mais là j'me suis calmé depuis deux ans, je préfère boire et profiter du grisbi que j'ai amassé.

Pendant la guerre entre mutants et humains, je zonais à droite à gauche, je rendais des services on va dire. Je jouais au poker de temps en temps mais c'est pas mon truc. Car faut pas s'énerver et moi j'y arrive pas, d'ailleurs j'ai fais écroulé tout le bar de Tony après m'être emporté, c'est d'ailleurs la seule fois où j'ai réussi à autant causer des dommages. Sinon ceux qui manifestent contre les mutants, bah c'est simple si je peux et si j'en ai l'envie je leur met une raclée, sinon je leur écrase les pieds uniquement.



Comment comptez-vous le faire revenir ? Aucune idée, sûrement une injustice commise par un humain.

Groupe d'affiliation : Je pencherais pour la confrérie, en plus j'ai vu que vous aviez besoin de nouveaux baroudeurs prêts à dégommer quelques trombines. Disons que j'attends une offre alléchante.

Pouvoirs (si il y en a) : Séisme émet des vagues de vibrations dont son esprit est l'hypocentre. Plus il s'énerve, plus ces vagues peuvent aller loin et causer des dégâts. La concentration n'est pas son fort, il préfère avancer et encaisser, d'ailleurs sa peau est très résistante aux chocs ou aux balles humaines, mais il n'est pas invulnérable.

Je ne sais plus de quel mutant je me suis inspiré par contre.


Avatar :Mickey Rourke
Revenir en haut Aller en bas
Death
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 429
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Séisme   Dim 24 Juin - 19:42

Bienvenue.
Si tu as des questions ou autre n'hesite pas.
Ton personnage est inventé, tu n'as posté au bon endroit. Avant de poster ta fiche, il fallait le proposer dans la partie appropriée. Tampi c'est fait.

J'avoue ne pas avoir lu ta fiche en entier car les premières parties ne me plaisent pas. Le language surtout...

Citation :
Je suis pas vraiment un mannequin, de toute façon c'est tous des fiottes.

....

Citation :
Je l'entretien mon corps, j'ai pas besoin de corticoïde ou d'autres médocs de pédales,

Dois-je prendre cela comme des propos homophobes? scratch

Citation :
Au bout d’un moment on se fait vite une raison, on apprend à pisser droit et à faire les courbettes en vigueur, autrement dit à sucer le premier costard cravate qui passe.

...

Merci d'avoir un langage correct et de faire une fiche appropriée.
La couleur est reservée à l'équipe du forum, et il est préférable d'écrire à la 3eme personne du singulier.
Merci aussi de trouver le mutant à qui tu as pris le pouvoir. Avalanche peut-être? Va voir sur les sites.

Edit: va lire et signer les règles...

_________________
- Soutien à la CVPGC organization -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-men-heroes.actifforum.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Séisme   Dim 24 Juin - 19:49

Je pense, en effet, que ça doit être Avalanche.
Non, c'est pas de l'homophobie, c'est juste le personnage qui déblatère et dérive sur à peu près tout et n'importe quoi. ^^'
C'est vrai que " sucer " n'est pas approprié et ne représente pas ce que le personnage voulait dire, j'aurais dû mettre " renifler " c'est mieux. je m'occupe des changements, merci des remarques Wink

La couleur était uniquement pour la lisibilité, je l'enlève.
Je sais qu'il est mieux d'écrire à la troisième personne du singulier, mais je trouve ça généralement peu intéressant pour se présenter. Je peux le changer aussi ma foi, mais ça va prendre plus de temps. En suis-je obligé ?
Revenir en haut Aller en bas
Death
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 429
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Séisme   Dim 24 Juin - 19:57

Pour la presentation ok tu peux laisser le "je" mais dans le rp non.

Merci aussi de changer ce que j'ai mis en evidence parce que j'aime pas trop ça... Disons que c'est peu approprié dans un forum je trouve.

Merci de ta patience et bon courage.

_________________
- Soutien à la CVPGC organization -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-men-heroes.actifforum.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Séisme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Séisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Evacuation de Disneyland aprés le séisme 7.2 à Baja
» [Tokyo Disney Resort] Séisme au Japon - Fermeture du 11 mars au 14 avril 2011
» Le séisme le plus puissant
» athéisme, espoir utopie ou "projet de société" ?
» Prophète d'athéisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men heroes :: Hors jeu :: Corbeilles-
Sauter vers: